Un week-end plage !

Comment rester positive, malgré le cumul de merde ! 😀
Vendredi 30 Mars
Nous commençons donc par vendredi ! Enfin ce week-end à la plage tant attendu, en compagnie de Caroline, Thierry et Florence, arrive ! C’est le jour J.
Je prévois de partir vers 13h00, de la maison, pour aller chercher le camion. 12h15 : appel de mon voisin de pré, le shetland, de Fred, s’est encore échappé et vient pour les juments ; le souci c’est qu’il commence à esquinter les clôtures ! En pétard, je le récupère, le ramène et dois, moi-même, m’en occuper, pour le fermer avec l’âne, car le père du proprio ne peut pas marcher… et il n’arrive pas à joindre son fils !!! Il me reste 10 mn pour manger…
N’ayant pas eu de réponse de ATC, savoir si je pouvais venir une demi-heure plus tôt pour récupérer le camion, je n’arrive qu’avec 15 mn d’avance… Face au portail, personne, j’envoies un sms, puis, après 10 mn sans réponse un coup de téléphone, l’heure du rendez-vous est passée (14h). 15 mn après, seulement, il me rappelle… pour m’expliquer que le camion est au garage et qu’il faut que j’aille le chercher… (un de ses employé est malade et l’autre n’a pas fait son boulot, c’est sa réponse quand je dis que j’aurai pu (du) être avertie !). Départ d’Auffargis pour Coignières, je récupère le camion et…pas d’essence ! Je m’arrête donc en route, préviens Sophie que j’aurais du retard… il faut que je passe encore à la maison charger mes affaires et celles des juments. Tout est prêt dans un coin du salon, ce sont mon mari et un de mes fils qui chargent, le temps que je mange et me change (ça a son importance^^ !).
J’arrive enfin au pré, Sophie est en train de me brosser Ténébra 😊. Je complète les affaires de bouffe, mais j’oublies les seaux (heureusement que j’en avais récupéré un à la maison !).
Je préviens Dipti que je n’attendrais pas une demi-heure pour qu’elle monte, (bon je lui dis gentiment, mais c’est vrai que je suis un peu agacée de ce retard !), si elle veut venir, elle vient ^^ !
Et en effet, malgré un bat-flanc qui ne tient pas (bien sûr, il y a du vent !), l’espace étroit pour la tête, car je ne savais pas qu’on pouvait l’ouvrir, elle est montée en moins de 7 mn !
J’étais bien plus stressée qu’elle !! Au tour de Ténébra ! Dipti est sage, ne dit rien et ne bouge pas ! Ténébra monte sans souci mais ressort la tête de cet espace fermé (qui pour le coup ne bouge pas de ce côté !), le temps que je remonte le pont. Je suis obligée de la redescendre ! Et là encore, Dipti attend sans rien dire !
(Dipti, Ténébra à l’intérieur, Ténébra qui sort la tête …)

Nous pouvons enfin partir, Ténébra hennit et gratte un peu, comme d’habitude quoi ! Dipti, je ne l’entends pas !
Direction Blonville-sur-Mer, où nous logerons en roulotte ! je suis la dernière ^^. J’arrive au portail, le monsieur m’ouvre et je reconnais Naomi dans le premier paddock ! Elle se retourne à son nom et attend que je descende ses 2 copines ! Thierry, Florence et Caroline sont allés chercher du pain, je les attends 😊
En attendant, il y a deux heureuses !

Une fois mes juments, puis mes affaires installées, nous redescendons tous rejoindre des amis de Caroline, autour d’un verre.
Ce sont les premières images de la mer, le soir.

Repas, discussions, douche, il n’est pas loin de minuit quand nous allons au lit. Un peu de vent, un peu de pluie, un cliquetis des volets et…du mal à dormir, bien sûr, même si la literie est très bonne !
Samedi 31 Mars
Réveillée depuis 7h00, levées vers 8h00, Thierry et Florence sont allés chercher du pain.
Les juments se prélassent au soleil, après avoir mangé leur foin !
Nous avons décidé, de faire une quinzaine de kms ce matin et d’aller à la plage après 16h00 (heure de marée basse). Après le petit déjeuné, je vais chercher les juments, les amène près du camion et je commence à sortir les affaires… J’ai parlé, de l’importance de qui avait chargé le camion…. J’ai beau bien chercher… il me manque les 2 tapis de selle !! Heureusement Caro peut m’en prêter un ^^ !
Vers 10hh00, tout le monde est prêt, Thierry et Florence (avec Caramel) nous accompagnent à pied.
(Dipti, après le foin, revient vers sa mère mais en faisant un petit détour par Naomi, qui est sur le paddock juste à côté)

C’est toujours plus sympa de brouter dehors, elles n’avaient plus l’habitude de s’enfoncer autant ! (Moi non plus^^)

Encadrées de Thierry et Florence, nous partons sur les routes… Il y a vraiment beaucoup de routes dans ce coin de Normandie, qui sont des GR. Même si cela reste un peu moins agréable que des chemins, il y a de beaux paysages et surtout de belles maisons !

Un petit temps de broutage en attendant nos marcheurs, et nous commençons à entrapercevoir la mer !

Pour le moment, mes juments ne semblent pas réagir. Elles regardent au loin, mais sans plus…

Nous continuons de monter jusqu’au plateau, nous « dérangeons » un couple (nous ne saurons pas s‘ils n’étaient pas aimables ou s’ils ne parlaient pas français^^)
Nous découvrons une plaque pour les marins britanniques, des blockhaus (très nombreux sur cette côte) et même des restants de bombes !

Nous redescendons pour rentrer, entre voie ferrée et eau ! Nous n’avons pas eu de passage de train ^^
15 bons kilomètres, pratiquement qu’au pas, vu les routes… mais pour une remise en route c’est bien, et on ressort l’aprèm !

Distribution eau et foin pour les juments et nous allons manger. Certains seraient bien tentés par une sieste ! Le redémarrage est dur 😀 ^^
Ténébra ne semble pas bien comprendre pourquoi je reviens les chercher ! Mais les deux viennent très vite, et à côté du camion, il y a de quoi brouter !!
Nous prenons (encore) la route pour descendre car c’est le plus court, et le chemin de terre pour le retour (à cause des dénivelés et par rapport à ce qui est plus « facile » à pied, je marche aussi avant et après !).
Thierry et Florence prendront la voiture et nous rejoindrons sur la plage, on parvient à se donner un point de repère ^^
Ténébra, plus que Dipti, est très sur le qui-vive, quand on s’approche de l’eau. Elles avancent de face, mais s’arrêtent dès qu’il y a de petites vagues, Ténébra fera de sacrés reculés ou demi-tour ! Sachant qu’il y a deux jours, je décide de ne pas forcer en mettant pieds à terre, nous partons entamer un long trot !
Je dois retenir un peu Ténébra, Caro ne veut pas galoper, je garde mes distances pour ne pas l’inciter, Naomi est plus calme que les autres fois !

Dipti pouvait se coller à sa mère, quand le bruit était plus fort et quand il y avait des vagues avec de l’écume !
Si on ne marche pas dedans, on arrive déjà à marcher à côté ! Sinon, les « grosses » vagues vont manger nos pieds ! ^^

Entre l’aller, le retour et le temps sur la plage, il y aura eu 8 kms ! (23 dans la journée, dont 6 à pied avec des dénivelés^^).
Nous rentrons, pansage, douche et repas pour les chevaux, puis c’est à notre tour, nous sortons ce soir !
Bien sûr, nous sommes près du bord de mer, ce sera donc moules/frites ! Nous allons dans un petit restaurant recommandé par les amis de Caro ; et, en effet, nous avons été ravis ! Nous avions réservé, la veille (pour un samedi c’est préférable^^), sur la terrasse, couverte et chauffée en cette saison !

Retour à la roulotte, nous ne tardons pas à aller au lit, même si nous ne dormons pas dans l’immédiat !
Surtout qu’il y a encore un peu de vent, de pluie et ces cliquetis de volets…et je trouve le moyen de forcer sur le genou pour rentrer dans le duvet (que je ne parvenais pas à ouvrir, fermeture un peu bloquée)…
Dimanche 01 Avril
Quand je me suis couchée, j’avais trop chaud (contrairement à la veille^^), mais les bruits , un peu de douleur au genou, m’ont empêchés de dormir… Jusqu’à 4 h00, heure à laquelle, Caramel a grogné et aboyé, j’ai vu toutes les heures défiler… Tout le monde se lèvent (ou émerge) vers 9h00, après discussion, nous petit déjeunons avec le pain et brioche restant (ce sera sans croissant^^). Puis nous irons ensembles au marché pour le poisson, et à la boulangerie pour le dessert. Repas rapidement préparé, discussion philosophique, et préparation de la sortie entre cavaliers et piétons ^^ !
Intérieur de la roulotte, il manque la partie « cuisine/salon ».
Salle d’eau avec toilette et lavabo. Le coin couchage, vu l’état de mon genou et ma claustrophobie, c’est Caro qui dort en haut ! De plus, je n’ai pas dormi dans le sens proposé ^^ (un peu trop fermé pour moi !). Nous apercevons le grand lit double, à droite.

Petits desserts choisis à la, dite, « meilleure » pâtisserie de Blonville-sur-Mer, en tout cas il y avait une sacrée queue (et le pain est également très bon !). Je suis restée sur la tarte au citron, ils se sont partagés les autres 😊
2018.04.01.BlonvillePlage.Tenebra.Dipti.Naomi.e
Il est déjà presque 15h, nous allons préparer les juments. J’hésitais à prendre Dipti (j’en avais déjà parlé la veille…) Pressentiment ? Mais de la laisser seule dans ce paddock, ça ne me plaisait pas trop… du coup, je me suis dit que je déciderai, selon comment elle viendrait vers la porte…et j’ai dû y penser trop fort, car elle n’avait qu’une envie, c’est de sortir.
Caro récupère un des 2 tapis sec prêté la veille, je récupère le mouillé que je pourrai mettre sur l’autre, en évitant les reins de Ténébra.
C’est parti pour une dizaine de km (11 avant d’arriver sur la plage). Un petit pont, de la route, et le peu de chemins que nous avons, sont, heureusement, vraiment sympa.

Nous nous retrouvons devant un immense escalier qui descend d’abord et remonte…. Caro, un peu inquiète du passage, va voir ce qu’il y a de l’autre côté… Nous, nous ne se sentons pas, non plus, de nous retaper tout le chemin/route ! Surtout qu’il ne nous reste rien avant d’arriver sur la plage !
Nous descendons, je lâche Ténébra, elle restera sur ma gauche et je tiens Dipti sur ma droite. Quand ça glisse, elles se laissent aller et se reprennent après, la remontée est un peu raide mais ça passe ! Comme quoi on s’en fait souvent plus qu’elles ^^

Nous traversons ensuite un peu de la ville, Houlgates, et hop, la plage !
Les juments sont en forme, sans être folles, Dipti ne semble pas du tout fatiguée de la veille, elle reste pratiquement tout le temps à mes côtés ! Nous apercevons au loin, trois autres chevaux, tout va bien ils n’arrivent pas à fond les gamelles !

Je parviens à ce qu’elles marchent dans l’eau, avec les vagues, mais que les petites ! faut pas abuser non plus… Nous retrottons, Naomi est vraiment calme, au grand plaisir de Caro… nous marchons, nous allons très près des vagues, traversons quelques grandes flaques… jusqu’à la… cata ! Lors d’une des traversées pour changer de banc de sable, Naomi s’enfonce jusqu’au ventre, du coup, elle prend le trot, Ténébra suivant prend le trot également, tout allait bien sauf que…Dipti (que j’avais « oubliée ») n’a pas pris le trot ! Pas folle, elle voulait voir avant ce qui se passait ! Forcément, je me retrouve allongée sur la selle, Ténébra stop, Dipti, à mon appel, avance, prend le trot de suite avec l’eau jusqu’au ventre également ! Tout va très vite, il fallait juste quelques secondes à Dipti…qu’elle n’a pas eu ! Ce n’est seulement qu’une fois sorties de là, que je m’aperçois que j’ai un doigt qui n’est plus trop droit ! Il semblerait que dans le mouvement vers l’arrière, je l’ai coincé avec la bandoulière de ma pochette (vu comment s’est retrouvée cette pochette, dans mon dos…). Il reste pas mal de trajet, je me débrouille donc pour tenir Ténébra (la tenir vraiment, car elle aurait bien galopé !!) et Dipti, pour pouvoir retrotter !
Caro a même réussi à faire galoper sa jument dans le calme, une première sur la plage ! Pour ma part je suis tout de même ravie de ces deux jours, le galop aurait été génial mais, ce n’était pas ma vocation première !
Je ne sais pas si Dipti n’était pas du tout fatiguée, ou si elle a senti qu’un truc clochait, mais elle n’a pas tiré une seule fois, et ne s’est mise derrière, que deux fois, sur la plage, quand le sable devenait trop mou !
Arrivées à la roulotte, pansage/douche et nourrissage des juments, puis ma douche et…bandage ! Pas vraiment envie d’aller visiter l’hôpital du coin ! On verra lundi ou mardi…
Une nuit d’enfer… un peu mal au genou, au doigt, et il y a de sacrées rafales de vents, il n’y a plus seulement que le cliquetis mais, des claquages de volets ! Vers 4h00 (encore) je décide de fermer ceux de la salle d’eau et ceux à côté de nos lits. Déjà je n’ai plus les cliquetis…mais la pluie forte et incessante plus le vent, m’empêcheront vraiment de dormir plus de 2h !
Lundi 02 Avril
Nous traînons un peu au lit, enfin pas trop quand même, nous avons rendez-vous à la ferme pour le Pommeaux, « Pêché originel » et jus de fruits artisanaux. Mon doigt a enflé et est devenu bleu, sur le dessus et jusqu’au creux de la main.

Une fois nos achats fait, nous réglons aussi le monsieur pour la roulotte et ma jument en plus, puis nous allons voir de plus près les deux blockhaus qu’il y a en bas du terrain et paddocks.
Paddocks de 2 chèvres également, dont une trop craquante !… Derrière cette fenêtre, une salle dortoir de 30 m², on peut entrer dans le blockhaus mais il y a 10 cm d’eau et je n’ai pas de bottes ! ^^

Ténébra et Dipti me parlent depuis le matin, surtout Dipti qui m’appelle dès qu’elle me voit (même quand je suis derrière la porte de la roulotte !) Elles doivent sentir le départ.
Une fois tout rangé, roulotte vidée (il semblerait que le frigo ait été oublié…^^), merci à Thierry et Florence pour le nettoyage et l’aide pour mon « départ » ^^ Heureusement que vous êtes restés jusqu’à ce que je sois partie ^^
Dipti monte presque du premier coup, mais cette fichue « porte de tête » me gêne, et quand je lui demande de déplacer ses hanches, elle recule en même temps ! Heureusement que Thierry voit que cette partie s’ouvre !! Du coup, je recommence mais elle a moins envie de remonter ^^ ! Comme je ne suis pas seule, et le camion en plein milieu, je me « fâche » assez vite (en même temps je ne veux pas qu’elle « campe » !). Dans la réalité elle est montée en moins de 8 mn ! Ténébra monte vite, pas de souci, et Thierry tient la longe côté sellerie, pour être sur qu’elle ne ressorte pas la tête, comme à l’aller !
Je parviens à passer les vitesses, la marche arrière est plus compliquée, heureusement je n’en aurais que 2 à faire !
L’autoroute est très encombrée mais les juments sont sages, surtout Dipti ! Que ce soit à l’aller, ou au retour, elles descendront sèches ! Ouf !
Les retrouvailles avec les garçons sont moins énergiques, que d’habitude, car je n’ai pas remis les deux en même temps ! Ténébra d’abord, première à sortir, qui a pu faire du nez à nez avec les deux, (Jojo faisait pleins de petits bruits^^), puis Dipti.
Retour à la maison, déchargement du camion, « retrouvailles », douche ! Le doigt, un peu moins tordu n’est quand même pas très beau !
Ce matin, 8h15 on décolle, avec Youri (qui prend sa voiture), pour rendre le camion. 10h00 je passe par l’hôpital, médecin, radio… Le fait d’avoir bandé le doigt avec un autre, ça a permis de le redresser, et d’éviter que la luxation n’empire…mais ça n’a pas empêché la fracture de la phalange… dans ma chance (toujours positiver), ce n’est pas l’articulation ! C’est parti pour 3 semaines d’atèle…
2018.04.03.doigt.casse.jpg
Un week-end mouvementé, qui va dans la continuité, après tout…. Mais je m’en fiche, j’ai enfin réussi à amener ma jument (et du coup, les deux) à la mer !!!!

Vidéos du week-end

Tracés GPS
Première journée :
https://connect.garmin.com/modern/activity/2598293878 https://connect.garmin.com/modern/activity/2598293905
Deuxième journée :
https://connect.garmin.com/modern/activity/2598293981

les photos de Florence 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s