Fais ch… !

Carrément oui ! Y en a marre de cette gadoue de merde, ou en moins d’une heure, on est puant et dégueulasse jusqu’aux cuisses… y en a marre de ce robinet qui fuit de tous les côtés …y en a marre de ces abris de merde, les planches qui se cassent la gueule… y en a marre de ne pas sortir, ne pas avoir de vacances, de limiter toutes dépenses, de devoir payer des agios et d’être dans la merde… y en a marre de l’URSSAF qui augmente, le pré qui augmente … marre de ne pas s’endormir avant 3h00 du mat et être réveillée dès 7h00 quand ce n’est pas plus tôt à cause des mains ou du dos…
A 1h00 du mat, je nettoyais le lavabo de la salle de bain, que quelqu’un avait bien sali mais laissé tel quel…. A 2h40 je regardais encore l’heure sur le plafond… en me levant, c’était balai et serpillère….
Oui, un vrai coup de gueule, un vrai ras le bol, un vrai coup de fatigue…
Et heureusement que ce midi j’étais en bonne compagnie, que nous sommes sorties un peu, même avec un Limpio TRÈS en forme et un Gringo sautillant sur place et imitant Gégé pour sauter les flaques d’eau… Nous avons même eu la chance de voir deux petites biches (elles semblaient vraiment jeunes), qui n’ont même pas fuies quand elles ont vu qu’on passait notre chemin en silence (alors pour filmer avec Gringo, c’est pire qu’avec Ténébra donc… Ça n’a rien donné pfffff !).
Parce que sinon…là… je crois que j’exploserais littéralement !
Pourquoi d’un coup, comme ça ? Ben, souvent, les pétages de plombs sont, justement, dû à tout ce temps où on cumule sans rien dire… et là, après avoir glissé, failli dégringoler, m’être éclaboussée jusqu’au-dessus des genoux sur un pré, je découvre, sur le mien, les lampes au-dessus de l’abri en vrac, pendantes, une planche défaite d’un côté (retenue par la porte) et le poteau du milieu branlant…. On prend l’escabeau et, là, on se bat pour trouver le bon endroit pour être assez près, mais également, pour trouver un sol assez stable pour ne pas se casser la figure… ensuite on se bat pour faire passer la prise du bon côté… pour faire tenir la planche, en attendant de pouvoir la changer…
Donc marre de ne pas être chez moi, de ne pouvoir tout défaire et refaire correctement …
En arrivant à la maison, j’ai prévenu les enfants : « attention, je ne suis absolument pas d’humeur » ! Et bien pour une fois, la maison, à cette heure-ci, est d’un calme !!! Je devrais le dire plus souvent ! ^^
Allez, demain est un autre jour…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s