Alors le vent et les glands, cela en fait trop pour ma Ténébra

On a eu quelques belles petites rafales de vent, déjà elle n’aime pas trop !
Cela fait un petit moment qu’on n’était pas sorties que toutes les deux…
Ces rafales, assez fortes, font grincer des arbres, là, moi aussi, je regarde autour de moi (on ne sait jamais si un arbre nous arrive dessus^^), elles font également tomber, et avec fracas, les glands, et quand il y a plu-sieurs chênes les uns à côté des autres, le bruit est très fort !…et, voilà qu’en plus de toutes ces misères, les voitures qui passent sur les glands font un bruit vraiment inhabituel !!!
J’ai donc eu le droit à plusieurs écarts, plus ou moins « violents », un départ au galop du pas, avec super engagement des postérieurs, et j’ai dû la travailler pour repasser au calme, et pouvoir trotter sans précipitation !
Ensuite je la laisse en « liberté » derrière moi pour rentrer… mais cette fois, j’ose avancer plus loin que d’habitude, lorsqu’elle s’arrête pour brouter. Premier essai, elle relève la tête me voit continuer d’avancer, elle arrive au trot… La deuxième fois, j’ai pu aller jusqu’à ma voiture, être hors de vue, l’herbe du long du pré était trop tentante !! Elle n’en a pas bougé, de plus, les chevaux sont venus la voir donc…. Pourquoi avancer !
Je suis partie depuis 9h15 ce matin de la maison, et je n’y suis revenue que pour 17h20 ! On commence par une réunion au collège toute la matinée (suivi d’un magnifique buffet), puis sortie avec Ténébra, puis direc-tion soins ! Hier mon fils en allant chercher la jument, Laure qu’il veut monter, s’aperçoit qu’elle a un poteau à l’antérieur droit… je regarde de plus près et là HORREUR ! On ne sait pas si c’est une espèce de gale ou une plaie… c’est crouteux et surtout, les mouches « rentrent » dedans !! Je regarde les autres pieds….. C’est immonde…. Premiers soins donc hier soir, elle est adorable car on voit bien que lorsque j’y touche, c’est f=douloureux alors elle va mais doucement, mettre son antérieur en avant, et ses postérieurs sur les côtés… Je trouve des compromis pour pouvoir désinfecter et mettre négérol puis crème…
La propriétaire va avoir de mauvaises surprises en rentrant de vacances… Déjà que la pauvre, elle vient de perdre un deuxième super producteur, de la même maladie, (intoxication par un élément dans le foin, qui s’attaque méchamment au foie !) que le shetland, sachant qu’il en reste encore deux d’atteint…
Décidemment, quand on dit que parfois on a la scoumoune et qu’on devrait rester coucher….. !
J’y retourne demain, je ne peux pas y aller deux fois par jour… je fais du mieux que je peux…. Sa proprio rentre lundi…
Aujourd’hui, j’ai trop eu la flemme pour aller faire les courses ! On verra demain !

2 commentaires sur « Alors le vent et les glands, cela en fait trop pour ma Ténébra »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s