Un petit poney … (bien en force et un peu têtu) ça vous remet en question ^^ !

Mais d’abord hier…
J’ai enfin dit à « mon » agricultrice que je quittais son pré… En effet, ayant récupéré un pré en location pour l’année, je prends avec moi 4 autres chevaux en hivers, deux d’entre eux repartiront chez elle en été.
Elle ne semble pas l’avoir mal pris ; en souriant, je lui ai demandé si elle me parlerait quand même encore^^…
Ensuite on a fait une supère longue balade, ( jusqu’à l’étang que j’aime à cause de ses nénuphars),

avec très peu d’allure tant il faisait chaud ! Je pense vraiment que je vais demander un fond d’œil au véto pour ma miss, elle a encore fait de drôles écarts et un campage dans une intersection….
Un moment, dans le sentier TRES étroit, pente abrupte avec arbres sur notre droite et belle descente sur notre gauche, Ténébra avance en ralentissant et se mettant complètement de biais ! On pensait qu’elle voulait laisser passer Nasdak ; je la remets en avant (Nasdak n’aimant pas les difficultés, il est plus « contrôlable » derrière)… elle avance deux pas et recommence, je me fâche un peu, j’insiste, elle insiste…. Ok… je la laisse faire…. Et, là… elle se frotte de toutes ses forces les fesses contre un jeune arbre !!!
Pas de vers… je pense qu’elle s’est fait piquée, un taon n’arrêtait pas de tourner autour …. Et elle ne l’a plus du tout refait par la suite !
Pendant ce temps Nasdak a emmené Ariane dans les fougères, pour doubler !

Ce matin, je vais donc commencer par aller voir Varez, Jokey et Bô. Ils ne m’ont pas encore repérée, mais, par curiosité sans doute, ils viennent à ma rencontre.
Quand j’entre pour les granulés, Varez devient plus « attentif »!

Pendant qu’ils mangent je commence ma brouette de crottins, (le chemin pour le vidage, glisse en temps de pluie ^^), et une de bien pleine mais, j’en ferais une autre ce soir car je n’ai pas eu le temps de tout, tout ramasser. Par endroit il y a des feuilles, un peu hautes et épaisses, qui les cachent.

Direction : Maestro
Un petit poney qui pose des soucis de « respect » à sa toute jeune propriétaire !
Et, en effet, Maestro est d’une force colossale (le centre de gravité bas, aidant !), et ne songe qu’à manger ! Et quand il mange, il bouscule et se fait TRES lourd !
Leçon d’aujourd’hui : apprendre à s’arrêter autrement que sur les pieds de Laurine !
Pour Laurine, apprendre à le faire s’arrêter loin d’elle, à le faire marcher à ses côtés sans qu’il ne passe derrière elle et la bouscule pour aller chercher LE brin d’herbe !
Je lui apprends donc le reculer au licol et à distance, le mener à épaule avec les arrêts, le déplacement des postérieurs. Les premiers arrêts, il dépasse et montre les fesses (sans jamais les lever) lorsque je lui demande de revenir à sa place ! C’est là qu’il faut agir encore plus vite et quelques peu différemment qu’avec un cheval ! On sent là, toute la force et comme on est petit !
C’est aussi retrouver des positions qui ne sont plus du tout à la même hauteur ! Et encore, Maestro n’est pas un shetland ! Je le fais revenir face à moi, à chaque fois, et ne manque pas de lui faire sentir mon stick sur ses fesses ! C’est peut-être les seules fois où je suis directe en phase 3 voir 4, car si moi je me prends son pied c’est dans le ventre, si c’est la petite c’est la tête !
Alors, oui, il ne tape pas aujourd’hui, mais en aucun cas il doit volontairement montrer ses fesses ainsi.
Il a très vite compris, il a très peu essayé de brouter, et quand je le passais à Laurine et partais m’asseoir, il me suivait.

Laurine est parvenue à l’arrêter loin d’elle, le faire marcher à ses côtés sans qu’il soit la tête sur son épaule, et à l’empêcher de brouter !
C’est une gamine adorable, attentive et drôlement persévérante ! Toute jeune qu’elle est, moi ça me surprend agréablement ! Je lui ai mis le bout du licol en main et lui ai montré la différence entre tirer en laissant la pression et tirer avec des à-coups. Et bien les fois d’après, il n’y avait pratiquement plus ces à-coups !

Nous l’avons ramené au pré… et là…. Un vrai de vrai CONNARD !! Un papi qui arrive vite, Maestro n’est pas à l’aise avec les voitures, Laurine me le passe (HEUREUSEMENT), j’oblige un peu la voiture à ralentir, Maestro s’étant mis un peu de côté… là… le papy donne un coup d’accélérateur, (sans rouler) puis redémarre !!! il me roulait dessus !!!!! J’ai fichu un grand coup de stick sur la voiture ! Il a ralenti, dommage qu’il ne soit pas descendu (il a dû avoir peur de ce que j’étais capable de faire^^), je lui aurai mis mon poing sur la figure !!
Heureusement que le bruit du stick, n’a pas d’avantage effrayé Maestro ; mais pour le coup, il est certain que de rencontrer de tels cinglés, ça ne va pas l’aider !! Laurine s’est déjà fait marcher sur le pied comme ça !
Enfin ! Nous nous revoyons vendredi matin.

Je retourne ce soir voir mes trois compagnons de quelques jours, peut-être feront-ils d’avantage attention au bruit de ma voiture ^^.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s