Troisième journée : pas mal de bitume, quelques difficultés…

Nous reprenons, à pied, une partie du chemin emprunté la veille… Première difficulté, là où nous devrions tourner, la carte ne correspond plus…. Premiers détours, et je fais un trou dans la cuisse de mon pantalon neuf du matin même !! Nous marcherons un bon moment mais plus par envie.
Nous traversons un petit village très sympa.
Nous arrivons sur les hauteurs, près du château de la Madeleine

Nous sommes de nouveau sur un Gr…
Là nous avons deux possibilités de Gr, la première impossible à cheval (voir risqué à pied !), donc nous prenons ces grandes marches, le tout est que Nasdak ne glisse pas…donc à pied.
Le comble, c’est qu’arriver en bas, on se retourne et on voit : un panneau interdit pour les chevaux !

Nous ne remontons pas encore, traversons un pont puis nous nous trouvons dans une petite ruelle ou chaque pont est une porte d’entrée ! Pendant qu’Ariane vérifiait sa carte, Nasdak a failli faire demi-tour ! Il avait les pieds au bord, il nous a fait peur !!
Nous avons fait pas mal de piste cyclable qui nous évitait d’aller sur la route, et les paysages étaient plutôt sympa…

Les passages sous et au-dessus des ponts se passent sans souci ! Il n’y a vraiment que ce pont au-dessus de la nationale qui l’a paniqué…
Pour midi, nous nous arrêtons dans la forêt, il y a une table… Là encore, le nombre de chemins ne correspond pas toujours à la carte, et là encore, un moment le Gr nous demande de prendre un escalier, pour le coup, pas du tout fait pour les chevaux…Nous traversons des plaines emplit de parfums et de colza ! Nous donnerons à boire à nos chevaux en prenant l’eau au cimetière après le pont !

Nous arrivons enfin à Rochefort en Yvelines. Les chevaux dormaient à La Cense et nous chez Christine.
Alors là….déçue et très en colère ! C’est la seule étape professionnelle, et c’est celle ou l’accueil ne sera vraiment pas top et la plus chère pour nos chevaux !!
Il a fallu que je rappelle deux fois pour savoir où mettre exactement les chevaux, la misère pour avoir de l’eau ! Et deux étudiantes distribuaient le foin, elle en avait encore plein la brouette/tracteur (et elles le rangeaient), même pas elles ont proposées en passant juste sous le nez des nôtres ! On met la main sur deux seaux qu’on promet de bien remettre en place le lendemain matin, on nous rappelle qu’il y a des vols, qu’il y en assez de courir après le matériel….etc… Enfin vraiment pas chaleureux quoi ! Heureusement j’ai vu Marie-Amance et j’ai parlé un peu avec ! Mais franchement pour mon dernier examen, je me demande s je ne vais pas me le faire rembourser et le passer ailleurs ! Je me suis posée la question surtout à cause du lendemain matin ! La nana, elle arrive et d’un ton très malléable et sans même dire bonjour :
– merci pour les seaux !
– bonjour ! Et on les a remis en place !
– ah oui ! Mais à 7h00 du matin on ne les avait pas ! …On paie assez cher pour la formation…
– Heu…nous aussi, nous avons payé là ! (etc.)
Ariane tente de calmer le jeu en précisant que, la veille, elle avait parlé de vol et non pas de besoin !! Surtout qu’en bas, et sans faire de détours, elle en avait d’autres des seaux !!!!
Elle est partie en râlant comme je ne sais quoi….. Donc pour moi, ils ne sont absolument pas aptes à recevoir des cavaliers d’étapes… Je suppose que de toute façon, ça ne rapporte pas assez !!
Dire qu’il y a encore des gens de valeur là-bas… combien de temps tiendront-ils ??
Par contre, Christine nous avait préparé une crêpe partie ! C’était trop bon ! La crêpe caramel/beurre salé ! Un délice !!!!
Nous avons pas mal papoté, mais couchées, il me semble pas trop tard.
Après quelques gouttes de rescue pour dormir (filées par Christine), je me suis assez rapidement endormie, sauf que le téléphone vers 24h00 s’est mis à avoir du réseau et a sonné pour me dire : deux nouveaux messages ! Ensuite, je ne me suis réveillée qu’une fois vers 4h00… Le paon de la voisine n’a poussé un cri que vers les 5h00 je crois. Nous étions debout assez tôt, et après un bon petit déjeuné Christine nous ramène là-bas. Nous rangeons donc nos seaux ! Nous sellons et hop, nous remontons tout Brétigny, jusqu’à La Cense puis la forêt.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s