Paprika

Paprika est née dans un champ d’une ferme pédagogique, et y est restée jusqu’à l’âge de 5 ans, sans manipulation, juste avec d’autres chevaux. Elle a été rachetée pour être sauvée de la boucherie. La jeune propriétaire parvenait à lui mettre le licol, la brosser mais guère plus. Pendant trois ans, elle a été de nouveau mise de côté, (soucis de santé de la propriétaire). Durant ce temps, elle est redevenue « sauvage ». Il y a environ trois mois qu’elle est arrivée chez une amie, C. Après beaucoup de patience, C. peut, lui mettre le licol, la soigner, la brosser et la toucher de partout mais uniquement quand elle mange. Sinon, quand elle voit le licol, elle part !
C. l’emmène chez elle, dans un petit espace pour la doucher et la soigner. C’est dans cet espace qu’elle verra aussi le maréchal ferrant pour un parage… Il n’aura paré qu’un pied, il a frappé la jument sur le nez, elle en a saigné ! C. l’a mis dehors !
Première séance : pouvoir l’approcher avec le licol en main et lui mettre….
Nous sommes donc allées la voir. C. préparait son seau d’orge et là, je lui dis « non, non j’y vais sans ».
Néanmoins je garde le licol à la main. Et un joli ballet commence !
Je n’avais pas les bonnes conditions avec moi ! Un terrain gadoueux et en pente, un vent en rafale et deux autres chevaux autour !
Mais Paprika ne s’éloigne pas trop, elle fait des cercles, je l’accompagne jusqu’à ce qu’elle s’arrête ! Elle acceptait très bien de me lécher la main mais face à moi… Bien sûr, dans cette position elle se protège, on ne peut pas mettre le licol.
Donc nous tournons, nous nous arrêtons et je m’approche d’elle sur le côté…
Je parviens à la caresser, une fois, puis deux… puis en la caressant je tends ma main qui tenait le licol devant moi, elle le voit, elle repart…
On refait un ou deux tours, elle s’arrête et je reviens à ses côtés, caresse et tend la main. Et on repart…
A la troisième fois, elle ne bouge pas. Je la laisse, entre chaque « réussite », en repartant loin d’elle. Et je la laisse revenir vers moi avant d’aller plus loin.
On fait ça plusieurs fois puis je mets la corde autour de son cou… Je la fais se déplacer de quelques pas, la caresse, lui enlève et je pars. Pareil, je répète l’opération avant de lui mettre le licol.
Et… réussite ! On remonte ensemble vers sa propriétaire qui a suivi le travail.
Je lui enlève le licol, et vais lui remettre, encore un peu après quelques tours mais plus rapidement.
Là je lui ferais juste un peu de mener pour avoir un arrêt avec un cul droit ! Elle a tendance à vouloir, à tout prix, se mettre face.
Puis C. voudrait lui soigner les pieds et voir si elle est capable de retourner dans cet espace de mauvais souvenir.
(juste derrière elle, quelques marches qu’elle a tenté de monter !)
Sur la route je dois lui apprendre à rester un peu derrière, mais sans me marcher sur les pieds.
Elle a très vite paniqué, en rentrant, C. a sorti la douche mais on a juste fait la désensibilisation. On la sentait vraiment terrorisée. On n’a plus rien fait, pour qu’elle se calme, et on est retourné au pré. Là, je lui enlève le licol mais en laissant la corde autour du cou, et je lui remets le licol, elle lève un peu la tête. Je la fais marcher un peu, et recommence, elle lève moins la tête… Je lui enlève complètement, elle reste un peu à mes côtés, je la caresse et la laisse partir. Elle va au foin, j’attends 5 bonnes minutes et retourne vers elle avec le licol en main. On fera tout de même deux tours, avant que je puisse la caresser en lui montrant le licol !
Je la revois aujourd’hui, et c’est sa propriétaire J. qui doit lui mettre le licol.
16h20
Je rentre bien satisfaite ! J. était très à l’écoute et bien déterminée. On a travaillé sur la mise du licol et les meners au pas avec un arrêt droit ! Chose accomplie, elle met moins de temps à accepter qu’on lui mette le licol et ne lève presque plus le nez ! Entre chaque essai, arrêt, repos, elle mâchouillait ! Ses arrêts, idem, elle reste bien droite ! J. semblait ravie ! Paola était aux aguets ! Elle a été très sage mais n’a plus mangé de foin durant toute la séance ! Contrairement à Montégo (orthographe à confirmer^^), qui mangeait tranquille, en jetant un œil de temps à autre ! Il a hennit une fois quand nous nous sommes éloignées un peu…
Quand J. faisait l’exercice avec Paprika, Paola venait à mes côtés !
Tout le monde a eu ses carottes en fin de séance !
J’ai leurs autorisations pour filmer et mettre des photos (et vidéos) sur mon blog et site pro.
Même si on voit, à sa pose, qu’elle n’est pas sereine complètement, elle ne fuit plus le licol comme avant !

2 commentaires sur « Paprika »

  1. hé bien , la reprise en main de Paprika ne manque pas de piment 😉 mais tu as la patience et le doigté qu’il faut ..par contre je n’aurai pas enchaîné la désensibilisation à la douche après la mise du licol…à chaque jour suffit sa peine ..Depuis que j’ai récupéré Flamme dans le paddock de Graülen je peux la bosser un tit peu tous les jours car depuis 3 ans qu’elle se limitait à faire jument de compagnie , elle a même oublié la patience à l’attache , le pansage , voire le respect au moment des repas ! Mais heureusement elle est adorable et ça revient vite !Un vrai plaisir en plus…

  2. Tout à fait d’accord avec toi pour la douche… mais mon amie Christine voulait absolument lui soigner la gale de boue….mais bon…. on refera plus tard.
    et puis j’ai fais une petite séance avec justement ma copine et SA jument… elle a ce petit défaut à corriger c’est qu’elle demande trop… mais maintenant elle le sait, elle s’en est aperçu 🙂
    en même temps ça aurait été bien qu’on puisse la soigner…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s