Reprise du travail sérieusement !

Je parlerai plutôt de petite carrière que de rond longe… en effet ce n’est pas rond et c’est plus grand…
Ce matin, je n’ai pas du être assez rapide, je mets un peu de temps pour  installer le matériel dans la carrière, elle me regardait (même si le paddock n’est pas tout près, elle me voit très bien), les oreilles bien en avant et s’est mise à hennir !
          Lundi : en longe, cercle avec incurvation, travail sur la direction avec un petit slalom, « wo » et « go ». Puis la même en liberté, et montée (à cru).
Passage du petit pont pour finir, à peine une hésitation et elle y va.
On termine par broutage près des copains, en profitant de pouvoir faire du nez à nez…
 
          Mardi : sellée, dans la (grande) carrière cercles avec incurvation, les trois allures avec variations dans chaque (pour travailler petit trot et petit galop).
Petite découverte du bois qui se trouve juste à la sortie des écuries. Elle a eu du mal à franchir le cap, et semblait se méfier de tout ! On a pris une longue pente très pentue ! Du coup, ayant bien travaillé avant, je l’ai arrêtée à la moitié (un bas-côté plus plat et spacieux), et nous sommes rentrées tranquille.
 
          Mercredi : repos complet.
 
          Jeudi : en longe, déplacement des postérieurs et antérieurs, au touché et à distance, déplacement le long de la barrière, changement de direction avec stick puis roll-back. En liberté et à cru on refait la même, (sans le roll-back à cru !!), les antérieurs à distance sont à retravailler…
Puis, je suis sortie de la petite carrière montée à cru, nous sommes ainsi allées jusqu’au coin de broutage mais…. Avant … il y a le pont ! Et, elle y est allée sans aucune hésitation !! Et j’ai bien fait de ne pas tenter mardi avec la selle, car, là, à cru, j’ai du remonter un peu les pieds !
 
Pour demain, j’espère (ça dépend du temps) faire les longues rênes, et samedi balade. Ce matin, je marchais à ses côtés, sa longe posée sur le dos, elle broutait et faisait son nez à nez, tout le long. J’aime bien terminer ainsi, car ça lui permet d’avoir un vrai contact avec les autres, plus seulement visuel comme elle a de son paddock. Puis, je me suis dirigée vers la voiture, elle a levé la tête et est venue, on est ainsi rentrée jusqu’à son paddock, elle est bien restée à mes côtés sans être tenue. Un endroit herbé, je me suis dis qu’elle allait bien s’arrêter… elle a eu un temps d’hésitation mais, moi, j’ai continué de marcher sans ralentir, et elle m’a suivit… Quand elle retourne dans son paddock, Sylvie a mit le foin entre temps, elle va sur le foin mais comme j’ai les pommes et carottes, elle me suit rapidement jusqu’à l’endroit ou je les dépose !
Elle retrouve sa vivacité et semble bien moins triste !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s